Dans un communiqué la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), a annoncé en vue des Mondiaux 2019 à Doha (Qatar), les nouvelles règles de qualifications.  Comparable au foot (avec le classement FIFA) ou encore au tennis (avec le classement ATP), l’IAAF va établir un classement mondial.

Un nouveau système pas encore acté au rang officiel mais en cours d’explications au niveau des athlètes. Ce classement consistera à offrir un billet pour les mondiaux aux athlètes les mieux classés en fonction de leur performance. En installant ce classement la Fédération espère augmenter la qualité des épreuves en évitant aux meilleurs athlètes une non-sélection en raison de championnats nationaux ratés. L’exemple le plus marquant de ces dernières années est la non-qualification aux J.O. de Rio de Kendra Harrison, hurdleuse américaine, qui lors des championnats américains avait pris la 4ème  place du 100m haies. Trois semaines après cette déception, le 22 juillet 2016 lors du meeting de Londres (étape de la Diamond League), Kendra Harrison établissait le nouveau record du monde du 100m haies en 12s20.

Ce classement sera mis en œuvre aux cotés de celui de la Ligue de diamant, compétition majeure  comportant divers meetings à travers le monde où les athlètes, selon leurs places, marquent un certains nombre de points qui leurs permettront de se qualifier pour la finale lors du meeting de Lausanne ou de Bruxelles.

Les vainqueurs de chaque épreuve de cette ligue se verront attribuer une invitation pour les mondiaux qui suit, ainsi que les champions du monde sortants et les leaders des circuits spécifiques tels que la marche, le marteau et les épreuves combinées. Ces invitations représentent la deuxième porte d’accès aux championnats du monde.

La troisième et dernière porte d’accès pour une participation aux Mondiaux, reste toujours les qualifications soumises à des minimas (performance minimale pour espérer être sélectionné). Chaque nation aura donc droit à trois athlètes par discipline (exceptionnellement quatre si l’un de ces athlètes est qualifié grâce au système des invitations), plus un athlète remplaçant. Si un pays ne comporte aucun qualifié, il pourra procéder à l’inscription de l’athlète de son choix. A contrario, en cas d’un grand nombre d’athlètes ayant réaliser les minimas, un pays se devra d’établir une sélection de trois athlètes parmi ceux-ci.

Laisser un commentaire