Jour de fête nationale sur le Tour de France, le peloton va la célébrer sur des routes plates entre Dreux et Amiens, traversant cinq départements différents (Eure-et-Loir, Eure, Seine-Maritime, Oise et Somme).

 

Le départ de cette huitième étape se fera de Dreux (28). Pour la première fois de l’histoire du Tour de France, la ville d’Eure-et-Loir sera donc une ville-étape.

La ville d’arrivée, Amiens (60), a accueilli le Tour à 19 reprises dont 3 fois au 21ème siècle. La dernière fois, en 2015, elle était la ville d’arrivée de la cinquième étape entre Arras et Amiens. André Greipel, l’un des favoris de cette étape, s’était imposé.

C’est une étape de transition avec très peu de difficultés, hormis au début du parcours avec deux cols de quatrième catégorie qui ne distribueront qu’un point chacun au classement de la montagne. Mais à la veille de la terrible étape des pavés empruntant le parcours de Paris-Roubaix, certains baroudeurs pourraient tenter leur chance.

Si ceux-ci ne réussissent pas à rallier l’arrivée en tête, elle devrait se conclure par un sprint massif.

 

✱✱✱✱✱ : Fernando Gaviria Rendon (Quick-Step Floors)

Le sprinteur colombien est le plus en forme de ce début de Tour avec deux victoires d’étape sur les sprints massifs. Seulement battu par Groenewegen la veille, il démontre qu’il faudra encore compter sur lui.

 

✱✱✱✱ : Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et Dylan Groenewegen (Lotto NL-Jumbo)

Le Slovaque, maillot vert de l’épreuve, s’est également imposé deux fois, mais dans des sprints où Gaviria était absent. Encore devancé par Gaviria et également Groenewegen, il reste régulier mais n’est pas le plus impressionnant sur les sprints totalement plats. Dylan Groenewegen s’est lui imposé la veille et sera l’un des favoris. Il a toujours été placé jusque là.

 

✱✱✱ : André Greipel (Lotto-Soudal), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates), John Degenkolb (Trek-Segafredo)…

Les autres sprinteurs ont aussi leur chance parmi lesquels Arnaud Démare, quatrième à Chartres ou encore Degenkolb qui finit toujours placé, peuvent prétendre à décrocher leur première victoire sur ce Tour 2018.

Pierre Bertaina

Laisser un commentaire