Être en D2 l’année dernière, avoir un nom étrange et être supporté par Franck Ribéry et Roberto Carlos, c’est la vie qu’a décidé de mener ce club de la banlieue parisienne. Mais qui est Access Futsal, ce petit nouveau qui assomme la D1 depuis le début de la saison ?

Un promu ambitieux

Avons-nous trouvé le Leicester du futsal français ? Présentons rapidement ce club francilien. C’est Villeneuve-la-Garenne qui a l’honneur d’abriter les 5 équipes (dont 1 de jeunes) d’Access Futsal, depuis maintenant 10 ans. Et en 10 ans le club n’a connu que des ascensions, pour arriver aujourd’hui au sommet de la D1.

Ils étaient encore en DH il y a 2 ans, lorsqu’ils ont gagné la Coupe de France face à Strasbourg. 
L’année dernière les équipes du groupe A de D2 furent victimes de leur puissance : ils finissent la saison avec seulement 3 défaites au compteur, et plus de 15 points d’avance sur le second.

C’est aujourd’hui à la D1 de découvrir le talent de cette équipe. Ce qui est sûr c’est que le club ne s’arrêtera pas là, car l’objectif est simple : gagner la ligue des champions. Les équipes sont prévenues…

Un club social, qui valorise les talents de banlieue

L’aspect sportif n’est pas la seule valeur des pensionnaires des Hauts-de-Seine. La politique du club met également en avant l’aspect humain, en faisant émerger des talents. Pour se donner les moyens de leurs ambitions ils s’appuient sur un staff très important et très structuré. L’idée étant de mélanger le milieu amateur et professionnel. C’est entre autres pour cette raison que la direction a fait venir un entraineur brésilien (connaissant Ronaldo).

Mais, à côté de ça, le club cherche à mettre en valeur les jeunes talents des banlieues. C’est ainsi que par des intermédiaires, Ribéry a entendu parler du club, et est devenu un supporter officiel de ce dernier. Le rap, le football et la banlieue ont toujours fait bon ménage, c’est aujourd’hui un facteur de cohésion sociale.

Afin de rester dans cette logique, l’objectif à long terme est d’attirer et mettre en avant des personnalités « du quartier » qui ont réussi, comme Paul Pogba et Maitre Gims, pour développer la marque de fabrique du club, en faisant de lui une référence nationale.

Access Futsal est encore petit, mais son projet est gros. Ce qu’on peut dire ce de club, c’est qu’il ne manque pas d’ambition, mais reste lucide sur ses moyens financiers et humains. Nul doute cependant que l’on entendra parler de cette équipe pendant la saison, en espérant qu’ils suivent la même voie que le Leicester de 2016, et qu’ils puissent un jour manger à la même table que les équipes espagnoles et russes au niveau européen…

 

Romain REVOL

Laisser un commentaire