La sixième étape de ce Tour de Suisse 2018 se tenait entre Fiesch et Gommiswald. Une course de haute montagne où, sur ce parcours exigeant, c’est un Danois qui s’est imposé en la personne de Sören Kragh Andersen (Sunweb). Richie Porte (BMC) conserve la tête du classement général.

 

La sixième étape du Tour de Suisse était en deux parties. La première où le peloton a enchaîné deux hauts sommets alpins, la Furka (2429 m) et le Klausen (1948 m) ; et la deuxième, avec un final plutôt plat hormis la dernière bosse finale vers Gommiswald.

 

La bonne échappée

Une échappée s’est donc créée avec plusieurs coureurs parmi lesquels Cyril Gautier, le Français de chez AG2R-La Mondiale. Une échappée qui ira donc jusqu’au bout avec la victoire d’Andersen.

 

Pourtant celui qui semblait le mieux parti était l’Autrichien Michael Gögl (Trek-Segafredo)  parti en solitaire à deux kilomètres de l’arrivée.

 

Gögl coince, Andersen trop fort

Mais derrière, Sören Kragh Andersen était décidément le plus fort. Il a rattrapé Gögl à 1,3 kilomètres de l’arrivée pour le déposer et ensuite s’envoler vers la victoire finale. Il résista à Nathan Haas (Katusha-Alpecin) dans le final et s’imposa finalement avec 10 secondes d’avance sur celui-ci. Gorka Izagirre (Bahrain-Merida) termine troisième à 24 secondes. Cyril Gautier est cinquième.

 

Richie Porte impressionne

Derrière les échappés, les favoris ont pu se jauger afin de savoir qui possédait une forme optimale. Et à ce jeu, l’Australien Richie Porte (BMC), déjà leader de l’épreuve, semble vraiment supérieur. C’est lui qui a accéléré à 2 kilomètres de l’arrivée, mettant tous ses concurrents dans le rouge parmi lesquels Nairo Quintana (Movistar), qui a complètement craqué suite à l’attaque de l’Australien.

 

Avec une facilité déconcertante, Porte a comblé rapidement les quelques mètres qui le séparaient de l’échappée pour finir dans le même groupe.

 

Le peloton des favoris, réglé au sprint par Diego Ulissi (UAE-Team Emirates), concède 12 secondes.

 

Au classement général, pas de changement. Richie Porte est donc toujours leader et accroît son avance sur ses poursuivants, notamment le duo Sunweb, Sam Oomen et  Wilco Kelderman, dont le retard passe de 20 à 32 secondes.

 

 

Pierre BERTAINA

Laisser un commentaire