En gagnant le cinquième set au bout de 6 heures et 41 minutes et 50 jeux disputés, Kevin Anderson s’offre le droit de retrouver Nadal (ou Djokovic) en finale, après avoir éliminé le roi Federer et le géant John Isner.

Le rêve se prolonge pour le Sud-Africain. En novembre dernier, il avait bénéficié d’un tableau inférieur marqué par les abandons et les surprises pour se hisser en finale de l’US Open, ou il n’avait pas fait long feu contre Nadal. Cette année, il parait bien plus armé pour inquiéter son adversaire, sur une surface qui lui réussit bien et ou il pourra intégrer le top 5 mondial dimanche, une première pour un joueur africain. Mais pour cela, il a fallu se défaire d’un autre serveur : John Isner. Ce match de titans se voyait dans les stats : 53 aces pour l’américain, contre 49 pour Anderson. Après trois premiers sets annonçant la couleur et finissant au tie break puis un quatrième ou Anderson a accéléré au bon moment, le cinquième était un combat, ou chacun se rendait les coups reçus. Et à ce jeu, c’est le sud-africain qui en a profité à sa manière, pour finir sur le score de 7-6, 6-7, 6-7, 6-4, 26-24.

.Clément Garioud

Laisser un commentaire