Hier s’est achevé l’Open de Chine à Changzhou. Retour sur les finales.

C’est la surprise générale en simple homme : Le Japonais aux 48 victoires pour 4 défaites sur l’année (92% de victoire) a été stoppé en finale au terme d’un match de plus d’une heure. Kento Momota semblait jusqu’à présent imbattable. Il a été stoppé par l’Indonésien Anthony Sinisuka Ginting, 13e mondial. Ce dernier n’est pas arrivé jusque là par hasard. Il s’est offert Lin Dan (ancien n°1, actuel n°12), Viktor Axelsen (actuel n°1), Chen Long (n°7), Chou Tien Chen (n°5) et enfin Kento Momota (n°2 mondial). C’est un titre amplement mérité !

En simple dame, l’espagnole Carolina Marin est sortie victorieuse et remporte pour la 1e fois ce tournoi face à la jeune Chinoise Chen Yufei. Menée 5-13, Marin a fait preuve d’un solide mental et est parvenu à recoller au score. La championne Olympique avait l’avantage de l’expérience face à son adversaire et s’est imposé 21-18 21-13.

En double dame, on a assisté à une rencontre 100% japonaise. Les n°2 mondiales MATSUMOTO/TAKAHSHI se sont imposées 21-16 21-12.

En double homme, il s’agit de la dernière paire européenne qui s’est imposée ! Les Danois RASMUSSEN/ASTRUP ont lutté face aux Chinois HAN/ZHOU pour remporter, sans doute, le titre le plus important de leur carrière. Il se sont imposé 21-13 17-21 21-14 et n’ont pas caché leur joie !

Enfin, en mixte, les n°1 ZHENG/HUANG ont remporté leur 1e titre en tournoi Super 1000, suite à leur récente association. Ils ont d’ailleurs battu leurs camarades ZHANG/LI, 21-16 21-9.

 

Margot Charbonnel

Laisser un commentaire