La saison 2017 avait déjà été compliqué pour les hommes de Jonathan Vaughters, et on ne peut pas dire que cette saison a été facile non plus. Ses 2 leaders Sep Vanmarcke et Rigoberto Uran étaient toujours bien placés sans pour autant réussir à concrétiser. Les seuls bons points sont à distribuer à Michael Woods et à Taylor Phinney qui semble enfin retrouver son niveau.

Le top : Michael Woods

Il n’y a pas d’âge pour être une révélation, à bientôt 32 ans, le canadien a littéralement explosé cette saison. Élevé sur les pistes d’athlétisme, une fracture du pied a fait basculer la carrière du canadien qui s’est mis par la suite au cyclisme. Depuis la saison 2016, Woods commençait à se faire un nom dans le peloton, cette saison il en est même devenu une valeur sûre. 2e de Liège-Bastogne-Liège en mai, vainqueur d’une magnifique étape sur la Vuelta au sommet du Balcon de Bizkaia. Le canadien est allé chercher la consécration à Innsbruck avec une médaille de bronze où il a été le seul à pouvoir suivre Valverde et Bardet dans l’enfer autrichien. 4e du Giro dell’Emilia et sur les Trois Vallées Varésine. Il avait même failli aller chercher une victoire sur le Giro mais il était tombé ce jour-là sur un grand Tim Wellens.

Le flop : Pierre Rolland

Il est totalement passé à coté de sa saison. Auto-proclamé « électron libre » de son équipe il rêvait de faire le show sur le Tour. Transparent en début de saison avec un seul top 10 avant le Dauphiné. Il était monté en puissance sur le Dauphiné en terminant 8e au CG. Mais sur le Tour, il a été transparent alors qu’il aurait pu profiter de l’abandon de son leader Rigoberto Uran pour se libérer il n’a jamais été en mesure d’espérer quoique ce soit. Il avait la possibilité de sauver sa saison sur la Vuelta, il en a eu l’occasion mais il n’a pas pu la saisir comme sur la 4e étape où il laisse partir Ben King au pied du Puerto de Alcafar, il a ensuite tenté une course poursuite folle en vain… Malade avant Innsbruck, il a été contraint de ne pas y participer. Une année noire quoi ! On espère entendre de nouveau « Attaque de Pierre Rolland » l’année prochaine.

La stat : 3

C’est le nombre de Top 10 obtenus par Pierre Rolland cette saison : une 9e place sur la 3e étape du Circuit de la Sarthe, une 10e place sur la dernière étape du Dauphiné et une 3e place sur la 4e étape de la Vuelta. Cela illustre bien la saison noir de l’orléannais.

Laisser un commentaire