Après 7 jours de compétition, les championnats du monde de plongée en extérieur (apnée), organisés cette année à Kas en Turquie, ont pris fin hier.

Après une première journée de compétition marquée par l’accident du plongeur espagnol Ramon Carreno Paz (perte de conscience alors qu’il était encore à 35 mètres sous l’eau), qui a contraint la World Underwater Federation à revoir les règles de sécurité et à suspendre temporairement la compétition, le concours a repris le 4 octobre.

Un concours à couper le souffle puisque plusieurs records continentaux et mondiaux sont tombés. Dans la catégorie reine des poids constants (descente et remontée à l’aide de palme), le russe Alexey Molchanov est descendu à 123 mètres de profondeur, établissant un nouveau record mondial. Il devance son compatriote Matveenko (108 mètres) et l’italien Mogavero (106 mètres). Le chilien Arias (5ème) pourra se targuer d’avoir battu le record panaméricain en plongeant à 91 mètres. Chez les femmes, l’italienne Zecchini l’emporte avec une apnée de 105 mètres. La slovène Artnik et la japonaise Kinoshita (96 mètres toutes les deux) complètent le podium.

En plongée libre, c’est-à-dire sans équipement de propulsion, Molchanov réédite son exploit en surpassant un second record du monde (116 mètres). L’italienne Zecchini s’offre elle un doublé (94 mètres).

Malgré un accident sans funeste conséquence, ces championnats du monde ont été une réussis tant dans l’organisation que sur le plan sportif grâce notamment à Molchanov qui fait une entrée fracassante dans l’histoire, après avoir échoué 5 fois à la seconde place du podium des championnats du monde.

Tom Déperiers

Laisser un commentaire