Le FWT (Freeride World Tour) est une compétition se tenant sur toute l’année qui met en confrontation l’homme à la montagne. Cette compétition se déroule en plusieurs étapes dans les 4 coins du monde.

Pour cette année 2018 on a eu le droit aux étapes suivantes :

  • Andorre, vainqueur Kristofer Turdell (Suède)
  • Australie, vainqueur Mickael Bimboes (France)
  • Japon, vainqueur Ivan Malakhov (Russie)
  • Suisse, vainqueur Mickael Bimboes (France)
  • British Columbia (Canada), vainqueur Logan Pehota (Canada)

Les riders accumulent donc des points après chaque étape. En effet, le principe de la descente est simple, il y a un départ et une arrivée. Le rider a donc le choix de sa ligne. Il choisit par quel endroit il passe, quelle barre rocheuse il veut passer… Le principe est simple ; ils skient sur toute une face d’une montagne.

Ils sont évalués sur le style de ride, la vitesse, la ligne choisie… Ils ont le droit à plusieurs passages évidement et ont du temps avant la compétition pour préparer, analyser la montagne et prendre la ligne qui leur correspond le mieux. Le choix de sa ligne est donc l’élément clé pour gagner une étape. Ce n’est pas tout, il ne suffit pas de gagner une étape pour remporter ce titre de FWT tant convoité. Il faut être bon sur toutes les étapes pour encaisser le maximum de points.

Cette année 2018 a été plutôt bonne pour nos Français avec 3 Français dans le top 10 : Mickael Bimboes 3ème, Loic Collomb-Patton 4ème et enfin Leo Slemett 7ème.

Le planning de l’année 2019 est déjà prêt et les Français ne demandent plus qu’à commencer au plus vite !

Les étapes seront les mêmes que l’année précédente avec évidemment des montagnes différentes.

Si le ski freeride est plus connu, il existe la même discipline sur les mêmes étapes en snowboard, mais aussi le ski féminin et snowboard féminin ainsi qu’une nouvelle branche : le Freeride Junior Tour qui comme son nom l’indique traite des juniors dans les mêmes disciplines !

 

Valentin Sabas

Laisser un commentaire