Le français Victor Mellerin tentera de triompher d’un Ironman en moins de 16 heures en s’ajoutant des handicaps décalés et inédits.

 

L’Ironman, c’est une discipline monstrueuse, insurmontable pour le commun des mortels. À l’évidence, l’autoproclamé “Conquérant de l’absurde” n’en fait pas parti. 3,8 kilomètres de natation, 108 kilomètres de vélo et 42,195 kilomètres de course feront face au français de 29 ans. Mais cela semble insuffisant car il a décidé de s’imposer trois contraintes afin de pimenter sa course. Il s’élancera donc en papillon pour la nage, continuera avec un vélo de 25 kilos pour la partie cyclisme et terminera son périple avec des Crocs comme chaussures pour le marathon final. On pourrait penser que c’est un pari perdu qui a engendré ce désir si farfelu mais ce serait simplement pour se remotiver a confié le principal intéressé “Mon intérêt commençait à baisser alors j’ai cherché une idée pour me remotiver.” Son vélo, une machine de l’armée suisse de 1946, sera plus lourd de 15 kilos que celui de ses concurrents. Et avec de telles contraintes, on pourrait penser qu’il s’accordera un peu de répit et paradera un peu avant d’abandonner. Mais ce serait mal le connaître : “Je pourrais prétendre que je prends un vieux vélo, des Crocs et que je me lance en improvisant. Mais ce n’est pas vrai du tout et ce serait impossible. Je suis physiquement préparé pour faire mes « conneries » “ a-t-il déclaré, ambitionnant de terminer ce périple dans le délai imparti (16 heures).

 

Bon courage à lui et à tous ses concurrents !

 

Tom Dépériers

Laisser un commentaire