Vous le saviez, le running comme n’importe quel sport est bénéfique pour la santé ; aussi bien sur l’organisme que le cerveau. La fin d’une bonne séance nous apporte une satisfaction évidente.

De plus, une étude réalisée par des chercheurs américains le prouve. Celle-ci a démontré que courir rapidement pendant une demi-heure (après une expérience sur tapis) favoriserait le traitement de l’information et améliorerait l’attention sur le long terme. Courir permettrait d’atténuer les distractions, de passer plus facilement d’une tâche à une autre et de résoudre les problèmes. Les meilleurs résultats ont été observés après plusieurs fractionnés de 10 min. En comparant des sportifs à des non-sportifs, il a été prouvé que le running améliore les fonctions motrices et la mémoire du travail.

Alors, ça vous motive ? Ces études auraient également montré que la méditation et la course auraient le même effet sur le cerveau, grâce à l’imagerie cérébrale. « Pendant un jogging, vous aurez tendance à être absorbé par le moment présent, à être en parfait harmonie avec votre corps et pleinement conscient de votre respiration », explique The Guardian.

Cela explique pourquoi les sportifs défendent l’idée que le running, tout comme la méditation, peut être utile afin de surmonter le stress et la dépression. Cerveau et course à pied sont donc excessivement liés.

Alors n’attendez plus, prenez vos baskets, allez faire un petit tour et votre corps vous dira merci !

 

                                                                                                                                Julien Touzé

Laisser un commentaire