Il ne fait nul doute que l’olympisme résonne en Étienne Thobois. Il s’est taillé pour l’événementiel sportif depuis son départ en retraite, et demeure aujourd’hui comme un des experts en la matière.

Le sport comme leïtmotiv :

L’amiènois de 50 ans est passé par plusieurs sports avant d’arriver au badminton. Tout d’abord, du football et principalement du tennis. Il pratiqua même du triathlon pendant son séjour aux États-Unis entre 15 et 17 ans. Lorsqu’il revient en France, il va rejoindre certains de ses camarades dans la pratique du badminton.

Un talent naturel se dégagera d’Étienne Thobois, qui se fera repérer par le Lille université Club. Il lui a suffit de 3 ans pour rejoindre l’Équipe de France de Badminton et intégrer la section badminton de l’INSEP en 1990 à 23 ans.

L’année d’après, il devient n°1 français mais se blessera à l’aube des JO de Barcelone 1992. Étienne effectuera un come-back en devenant Champion de France en 1993 et en 1994. Il finira par se qualifier pour les JO d’Atlanta 1996. Atlanta retentira à jamais comme un échec pour Étienne, qui sera éliminé au premier tour. Il prendra sa retraite en 1997 et ainsi n’atteindra jamais mieux que la 12ème place européenne.

Chargé de communication pour la Fédération Française de Badminton depuis 1995 et diplômé de l’Ecole Supérieur de Commerce de Paris, il sera recruté par Bouygues en 1997 pour le suivi de la construction d’équipements sportifs. Il rejoindra ensuite un cabinet de conseil international, où il aidera les entreprises dans l’élaboration de leur structure et de leur stratégie opérationnelle.

 

Deux échecs permettant la réussite de Paris 2024 :

Étienne Thobois sera un membre actif des comités de candidature pour Paris 2008 et Paris 2012, qui ont été deux échecs majeurs pour la France. Il sera désigné, ensuite, Directeur Général de la Coupe du Monde de Rugby 2007. Il fondra, en 2008, Keneo, son agence de conseil en événementiel sportif. Il participera également au comité de candidature de Tokyo 2020, qui fût cette fois-ci, une réussite.

Fort de son expérience, il va agir comme le sommet stratégique de la Candidature de Paris 2024. Mission réussie pour Étienne Thobois, qui se définit en tant que la personne qui fait en sorte “que tout fonctionne de la façon la plus fluide possible”. Les JO de Paris ne sont plus un rêve pour lui désormais, il reprendra même la phrase suivante : “Quand vos rêves deviennent réalité, votre cauchemar commence.

Étienne Thobois occupe désormais la place de Directeur Général du COJO de Paris 2024, et travaille d’arrache-pied pour faire des ces JO les plus beaux JO que la France et le Monde entier aient jamais connu.

 

Tristan Delautre

Laisser un commentaire