Avec une popularité descendante tout au long de son quinquennat, le soutien inconditionnel de François Hollande pour Paris 2024 ne peut être considéré que comme une action bonifiante.

 

Un parcours politique avec quelques notes de sport :

 

Natif de Rouen, il fut diplômé de l’ENA en 1980 “Promotion Voltaire” en 8ème position. Il gravira ensuite les échelons de la Cour des Comptes en en devenant magistrat.

Il rejoindra l’Élysée sous Mitterand en 1981 en tant que Chargé de mission. Il sera désigné Secrétaire national du PS en 1992 avant d’en être désigné Porte-parole en 1995. Il assurera ensuite le poste de Premier Secrétaire du PS de 1997 à 2008.

 

François sera élu en 2001 à Tulles, où il mettra en place une politique sportive qui permettra à la ville de restaurer ses infrastructures sportives ainsi que la création de nouveaux équipements et centres culturels. Il sera ensuite élu à la tête du Conseil Régional de la Corrèze en 2008.

 

Le 15 Mai 2012, François Hollande succède à Nicolas Sarkozy à la présidence de la France. Sous son quinquennat ce seront 3 Ministres des Sports différents qui se succèderont : Valérie Fourneyron, Najat Vallaud-Belkacem et, certainement le plus investi dans la candidature de Paris 2024, Patrick Kanner.

 

“Les JO de Paris 2024 sont une chance pour plusieurs générations” :

 

« Il fallait que l’État, et j’étais le chef de l’État, puisse dire que les JO en 2024 étaient possible à Paris. ». C’est sur ce postulat que François Hollande recevra Thomas Bach, président du CIO, à Paris en 2016 concernant la Candidature de Paris 2024. Celui qui soutenu le projet dès les premières heures déclara même : « Il fallait prendre ce risque et je l’ai pris », là où « beaucoup doutaient parce que nous avions plusieurs fois perdu ».

 

Tristan Delautre

Laisser un commentaire