Alors que Thibault Fournier réalisait l’exploit de remporter le CCI 4* de Pau à tout juste 24 ans tandis qu’il participait à sa première compétition à ce niveau, quelle n’a pas été la surprise de la communauté du Concours Complet de découvrir le lendemain que le journal L’Equipe n’avait pas pu lui accorder plus qu’un micro encart délivrant sans un commentaire le classement de l’étape Paloise.

La frustration des passionnés s’est très vite fait sentir et le débat sur la médiatisation de l’équitation est relancé : pourquoi le 3ème sport en terme de licenciés n’intéresse personne ? Difficile pourtant de blâmer qui que ce soit… Trop facile d’attaquer la presse sportive, alors qu’on sait qu’elle est en pleine crise et qu’elle répond à des impératifs, notamment économiques, tout en démontrant dans ses études marketing que son lectorat veut du foot, pas du poney (on remerciera tout de même RMC Sport qui a su intégrer l’équitation à son offre télévisuelle).

Impensable d’attaquer nos cavaliers français, qui savent montrer leur talent, les Jeux Olympiques de Rio en étant la preuve, mais qui malgré toutes les belles performances du monde, ne sont pas reconnus par le milieu sportif à leur juste valeur.

Pas question de pointer du doigt les organisateurs, qui mettent les moyens à organiser des compétitions prestigieuses avec un vrai spectacle et qui se battent pour que ces dernières soient médiatisées. Enfin, malgré tout ce qu’on peut dire sur la Fédération Française d’Equitation, il faut reconnaître que le service communication travaille au côté des organisateurs pour faire médiatiser son sport.

Et pourtant, l’équitation c’est ce sport qui n’arrive pas à être médiatisé lors des exploits sportifs de ses athlètes mais qui fait bruyamment parler de lui quand la FFE décide de ne pas envoyer ses cavaliers de dressage aux Jeux Equestres Mondiaux.

C’est ce sport qui souffre de son image élitiste, associée au luxe, mais dont les annonceurs ne trouvent pas les moyens (ou l’envie) d’investir dans la médiatisation de leur sport, contrairement à ceux du sport automobile.

C’est indéniable, l’équitation souffre de son manque d’exposition aux médias et ne trouvent aujourd’hui pas la solution miracle pour répondre à cette problématique sans fin.

Côté communauté du complet, on a choisi l’humour pour crier aux médias que l’équitation aussi c’est du sport, les cavaliers partent en campagne avec pour slogan « On utilise tous des crampons ».

On en est à se dire qu’il faudrait qu’une star du foot se mette à l’équitation pour qu’on en entende parler… Alors MBappé, c’est quand tu veux !

 

TOUSSAINT Aurélie

Laisser un commentaire