À la veille du premier tournoi du Grand Chelem en Australie, nous allons vous parler d’un joueur qui sera comme à la maison à Melbourne. À bientôt 23 ans, Nick Kyrgios reste capable de tout. Y compris du pire.

Le numéro 1 australien est aussi talentueux qu’il peut être instable. C’est dire s’il est talentueux. Il a fait une année 2017 plus que décevante, jusqu’à descendre à la 21ème place du classement mondial. L’année 2018 sera l’année de la maturité et de l’explosion pour Kyrgios. Vainqueur à Brisbane, il a fait le plein de confiance pour l’Open d’Australie.

Nous prenons le risque, mais on vous l’annonce ! Il va gagner devant son public à Melbourne.

 

La future grande star du circuit.

Nick Kyrgios est peut-être un petit con prétentieux, on peut vous l’accorder, mais qu’on le veuille ou non il a quelque chose en pus que les autres.

Ce caractère qui peut le rendre complètement insupportable. Toutes ces raquettes à qui il a donné mal à la tête en les fracassant contre le sol ou même tous les arbitres qu’il a insultés ne vous diront pas le contraire. Mais bordel ça fait du bien quelqu’un qui fait le show et secoue le cocotier. La rivalité Federer-Nadal était fantastique tennistiquement parlant mais niveau du scénario ça n’était pas super excitant. Avec un Nadal toujours respectueux et jamais un mot au-dessus de l’autre envers les arbitres. Et que dire de Federer toujours bien coiffé, jamais rien de travers. Ça manquait cruellement d’un pétage de plomb et de raquettes qui volent. Mais il n’y a pas que « l’ancienne » génération qui est ennuyeuse. Dimitrov, Thiem ou même Zverev jouent très bien au tennis mais sont emmerdants, ils s’entendent tous bien, se félicitent et sont toujours d’accord avec les arbitres.

À côté de tout cela, Kyrgios se démarque. Même si ça a dû lui faire perdre des matchs, c’est aussi ce caractère qui lui permet de n’avoir jamais aucune pression, de n’avoir jamais peur de tenter (et de réussir) des coups de folie et cela même face aux meilleurs du top mondial.

C’est ce qu’on vous dit, le tennis avait besoin d’un « nouveau McEnroe ». En espérant qu’une nouvelle rivalité semblable à celle de Borg et Mc Enroe se créée.

C’est pour toutes ces raisons que Nick Kyrgios sera la future grande star du circuit et va porter le tennis mondial sur ces épaules.

Tanguy Alsberge

Laisser un commentaire