Pour la première de l’édition 2018, la compétition de plongeon extrême par excellence faisait halte aux Etats-Unis sous un soleil texan (40 degrès) qui a contribué à l’embellissement d’un concours enflammé.

Chaque année depuis 2009, les meilleurs plongeurs du globe s’affrontent dans un concours par étape qui couronne le meilleur plongeur de l’extrême en milieu naturel et urbain. Les concurrents s’élancent d’un plongeoir logé à 27 mètres de hauteur et font de leur descente de 3 secondes un art, avant d’atterrir dans l’eau à 85 km/h, une vitesse qui ne laisse aucune place à l’erreur ou à l’approximation. Tout est millimétré et chaque faux mouvement peut s’avérer fatal, ce qui crée toute la ferveur et l’engouement autour de ce sport spectaculaire.

Au-delà de cette performance et au terme d’un concours relevé, le polonais Kris Kolanus (424,85 points) et la mexicaine Adriana Jimenez (302,2 points) ont survolé le concours et pris la tête de cette 9ème édition en réalisant tous deux des sauts parfaits avec un degré de difficulté frolant l’insolence. Gary Hunt, quintuple médaillé d’or du concours et superstar de la discipline arrive seulement à la 8ème place (370,5 points), comme pour prouver l’exigence de cette édition qui démarre en trombe et introduit on espère, un concours embrasé.

Rendez-vous le 30 juin pour la 2ème étape, qui invitera les prétendants au titre à s’élancer du Puente de la Salve à Bilbao.

Tom Dépériers

Laisser un commentaire