Un mec qui porte un nom brésilien et qui parle la langue du Brésil ne pouvait qu’avoir le talent d’un Auriverde. Mais il est portugais, comme un certain Cristiano Ronaldo, et comme ce dernier il a été élu 5 fois meilleur joueur du monde, il y a des signes qui ne trompent pas…

Né à Porto le 3 Septembre 1985 il commence sa vie de sportif par le football. Mais à 14 ans il n’est pas retenu par le FC Porto à cause de sa taille. C’est donc par défaut qu’il découvre le futsal, et heureusement pour nous. A tout juste 16 ans il intègre l’équipe de Miramar et est élu meilleur espoir portugais dans la foulée.
La saison suivante, il rejoint le Benfica où il va jouer 7 ans et remporter 13 trophées (5 titres nationaux, 4 coupes nationales, 3 Supercoupes et la coupe de futsal de l’UEFA).

En 2010 il s’exile au Japon où il continue sa moisson de trophées, puis s’envole pour la Russie. Cette dernière étape n’étant pas une réussite il décide de retourner à Lisbonne. Après avoir glané de nouveaux trophées dans son ancien club il continue son voyage. Il part pour Espagne, dans un des meilleurs clubs d’Europe, Interviù, pour lequel il joue encore aujourd’hui.

Mais sa réputation, il la doit à son équipe nationale. C’est en fait seulement depuis l’Euro 2016 que le grand public s’intéresse à lui, la raison ? Ses buts de folie et ses éclats de génie durant le tournoi. Ses actions font le tour du net, et c’est grâce à lui que le futsal va être de plus en plus regardé en Europe.
Et ici encore il y a des similitudes avec son homologue footballeur. Cristiano Ronaldo a dû attendre 2016 pour remporter un titre avec son équipe, l’Euro. Il aura fallu attendre 2 ans de plus pour Ricardinho avant de remporter cette même compétition avec son équipe nationale. C’était en Janvier dernier, les vrais s’en rappellent…

Après avoir démocratisé le futsal, il attendait en fait qu’on le connaisse pour gagner à l’échelle continentale, c’est chose faite. Et à 32 ans, le magicien de 1m64 a encore de belles années devant lui, prochaine étape la Coupe du monde ?

Romain Revol

Laisser un commentaire